Cette bicyclette aquatique est complètement réglable et conçue pour un usage dans l'eau. Le vélo aquatique se place sur le fond du bassin qui doit être d'une profondeur comprise entre 110 et 170 cm, afin d'assurer le confort de son utilisateur, il sera immergé dans l'eau jusqu'au niveau de la taille environ. Les supports en gomme de la base permettent de stabiliser le vélo sans endommager le fond de la piscine.

Les spécificités du travail dans l'eau

La résistance exercée par l'eau, 12 fois plus élevée que celle de l'air, permet d'obtenir des résultats et des bienfaits en temps réduits et sans les stress et impacts d'un exercice à terre (dans l'eau, la fréquence cardiaque est inférieure de 10%).

L'état d'apesanteur et de flottaison soulage les articulations et la zone lombaire du poids du corps. Par rapport à l'exercice physique pratiqué à terre, l'exercice aquatique évite les stress musculaires et diminue la production d'acide lactique : la séance de vélo de piscine, même si intensive, n'est pas suivie par les si désagréables douleurs musculaires et courbatures !

En conséquence, même des personnes avec des capacités de mouvement réduites (surpoids, âge, problèmes d'articulations) peuvent pratiquer la bicyclette aquatique.

L'avis médical

L'action de la bicyclette aquatique favorise la circulation veineuse des jambes et la cellulite. Des études ont montré le lien étroit qui existe entre les muscles profonds des jambes appelés muscles posturaux et la circulation veineuse et lymphatique.

La résistance de l'eau permet d'entraîner à la fois les muscles agonistes et antagonistes, et les courants générés par les buses réalisent un véritable drainage sur la peau et la graisse. Il s'agit donc d'un drainage actif plus efficace que les drainages passifs effectués sur une personne immobile.

Il permet de renforcer le réseau veineux et lymphatique et de lutter efficacement contre la rétention d'eau et la cellulite.